g-21214Plusieurs haïtiens, qui sont arrivée en Guyana il y a plusieurs semaines, ont été invités à quitter le territoire parce que les enquêteurs soupçonnent qu’ils sont venu pour une autre destination, ont annoncé lundi les autorités de l’immigration.

Winston Felix, le Ministre de l’Immigration et de la Citoyenneté, a déclaré que déjà 8 adultes et 6 enfants ont été renvoyés en Haïti jeudi dernier après la mise à niveau de leurs billets de retour. Il a déclaré que des efforts étaient faits pour en renvoyer 8 autres, y compris quelques enfants, qui n’ont pas d’argent pour payer leurs billets d’avion, expliquant « La raison de leur départ est basée sur une enquête policière et les informations donnés par le conseiller juridique de la police » tout en refusant de donner des précisions sur les preuves « Nous avons été avisé qu’ils devraient être renvoyés, en fonction de l’enquête, et c’est la raison d’être » précisant qu’aucune anomalie n’a été trouvé avec leurs documents, mais « un ensemble de circonstances » ont fait qu’il a été décidé qu’ils devaient être renvoyés. Interrogé sur la question de savoir si la traite de personne était soupçonnée, il a déclaré que « la traite n’était pas pleinement établie, mais que cela pourrait être une possibilité ».

De son côté le Commissaire de police, Seelall Persaud, a déclaré que l’enquête a révélé que « certains des haïtiens entrés en Guyana venaient pour d’autres destinations et qu’ils étaient organisés ». Il a déclaré que tous les présumés passeurs sont en liberté sous caution en attendant d’autres enquêtes menées par l’Unité spéciale de la criminalité organisée (SOCU) de la Police de Guyana. Rappelant « après le Suriname qui l’année dernière a introduit des visas pour les haïtiens qui transitent par ce pays vers la Guyane française voisine, ils ont ensuite opté de venir ici et ensuite se diriger vers leur destination finale ».

SL/ HaïtiLibre