g-20987Charles Ernest Chatelier, le Directeur Général du Fonds d’Assistance Économique et Sociale (FAES) a confirmé le licenciement des effectifs non indispensables, en raison de sévères contraintes budgétaires empêchant l’institution d’honorer ses obligations financières. Il a expliqué qu’il s’agissait d’une décision de gestion visant à redresser financièrement l’institution, qui accumule plus de 300 millions de Gourdes de dettes et qui a vu passer son effectif, de 50 à 283 personnes en 4 ans.

Seules un effectif d’une cinquantaine de personnes, suffisant au bon fonctionnement de cette institution ainsi que les personnels indispensables à la gestion des projets financés par des bailleurs, ne seraient pas concernés par cette mesure.

Toutefois, Charles Ernest Chatelier n’est pas en mesure de préciser combien de personnes exactement seront révoquées sur les 283, se limitant à dire que cela va concerner autant de monde que possible, afin de ramener la masse salariale à un niveau supportable.

Les licenciements ont commencé cette semaine et les employés concernés auraient reçu leurs arriérés de salaire et prestations légales, grâce à l’aide de l’État, selon le Directeur Chatelier.

TB/ HaïtiLibre